Destination Sardaigne

Envie d’un voyage dans une île paradisiaque et riche culturellement ? Un voyage méditerranéen dans le Vieux Continent ? Il est alors temps de faire ses bagages et de se diriger vers La Sardaigne. La Sardaigne est une île italienne située, détachée du territoire principal et localisée dans la mer méditerranée. Elle se trouve au Sud de la Corse et au Nord de la Tunisie. La Sardaigne a obtenu son statut d’autonomie, le 28 février 1948. La ville de Cagliari est son chef-lieu.

Les tenues traditionnelles

Les tenues sardes font parler d’elle dans toute l’Europe, voire au-delà. La tenue traditionnelle est généralement brodée très finement et colorée pour la gent féminine. Ces tenues sont normalement très diversifiées.Chaque village a quasiment ses propres costumes afin de se différencier, les uns des autres. Pour les hommes, par contre, la tenue traditionnelle est dans la droite ligne de la tradition pastorale chère à la Sardaigne : un pantalon blanc accompagné d’une chemise, d’un gilet et d’une veste noirs, le tout agrémenté d’un chapeau.

Les fêtes sardes

Que demander de plus pour apprécier pleinement son voyage en Sardaigne que de participer aux diverses festivités du pays ? La région sarde est fameuse pour ses nombreuses fêtes qui mettent en valeur sa culture. Il est, par exemple, possible de citer la fête de San Pietro, Candelieri, l’Ardia, la Sartiglia, la Die de sa Sardigna ou le jour de la Sardaigne, la Sagra di sant’Efisio, la procession pour Santa Maria del Mare (ou « Sainte Marie de la Ler), la CavalcataSarda, la fête des Merdules et la fête des Mamuthones, l’Assunta.

Les monuments de la Sardaigne

 

La Tombe des Géants est le premier à citer. Ce sont des édificesmortuairesfabriqués avec des sépultures collectives en provenance de la culture nuragique sarde.À l’instardes nuraghes, ces monuments mégalithiques sont uniques en Europe continentale et arborent une forme distincte : à plan rectangulaire avec abside, faits avec des plaques en pierre de grandes dimensions insérées dans le sol.L’endroit servait, en fait, à rendre hommage aux défunts de la communauté, sans jamais considérerson rang ou d’autres critères de discrimination. Ainsi, l’on n’apportait pasd’offrande de valeur. Les tombes étaient juste considérées à leur juste titre. L’on y mettait les  dépouilles lorsqu’elles atteignaient le stade de squelettes. Selon la légende, les corps auraient étéscarnifiés vu les traces sur les os.